Bellérophon : mythologie et épopée

Publié le : 08 novembre 20216 mins de lecture

Le personnage mythologique de Bellérophon, originaire de Corinthe, a également été décrit dans les pages du célèbre poème d’Homère. Le poète dit que les dieux ont attribué à Bellérophon, petit-fils de Sisyphe, « force, grâce et beauté ». Malheureusement, sa jeune vie est assombrie par un accident, puisqu’il tue accidentellement un homme, et pour cette raison, il est obligé de quitter sa ville.

Genèse et préambule

Afin de se purifier du crime qu’il avait commis sans le vouloir, Bellérophon se rendit à la cour du roi Preto, à Tiryns, où il resta quelque temps. La reine, consort du souverain, s’éprit de lui et tenta de le séduire, mais Bellérophon était fort et refusa la femme qui, furieuse, fit part à son mari des calomnies dont elle était l’objet :  » Bellérophon m’a maltraitée, tu dois donc le tuer !  » dit-elle au roi.

Preto ne doute pas un instant du récit de sa femme et est très en colère : Bellérophon a abusé de sa généreuse hospitalité et doit être puni. Seulement, plutôt que de le tuer, le Roi Preto a imaginé une solution alternative.

Il a appelé le jeune homme et lui a dit qu’il avait une mission à lui confier et qu’il devait partir en voyage le lendemain. Bellérophon s’endormit et fit un rêve dans lequel la déesse Athéna lui apparut, qui, après lui avoir remis une paire de brides, le dirigea vers la source pyrénéenne, où il devait trouver un cheval ailé, appelé Pégase, né de la tête de Méduse. Cet animal, qui était sauvage mais qu’Athéna avait elle-même prévu d’apprivoiser, habitait l’Olympe et était chargé d’apporter la foudre à Zeus.

Péripéties

Pégase était le favori des Muses, car avec son sabot lunaire, il avait réussi à faire jaillir une source d’eau claire sur le mont Hélicon, où elles vivaient elles-mêmes.

Athéna, dans un rêve, a conseillé à Bellérophon de prendre le cheval avec lui car il en aurait besoin pendant le voyage. Puis il a disparu. Le roi Preto, qui ne voulait pas tuer de ses propres mains celui qui avait été son hôte, avait pensé l’envoyer chez le père de sa femme, Iobates, roi de Lycie, pour qu’il le fasse lui-même.

Dans la lettre qu’il a remise à Bellérophon et qu’il a chargé de remettre au roi, il est écrit que parce qu’il a manqué de respect à la reine, sa fille, il mérite d’être « retiré du monde des vivants ». Le roi Preto dit alors à Bellérophon de se rendre en Lycie et de remettre entre les mains du roi la lettre qu’il avait bien scellée.

Épopée

Une fois arrivé chez le roi Iobate, le jeune homme a reçu un accueil chaleureux, mais dès que le roi a ouvert la lettre et appris son contenu, il a été choqué. Lui aussi n’aurait pas voulu tuer quelqu’un qu’il avait accueilli comme un invité, mais il devait satisfaire le souhait de son gendre ; après tout, cet homme avait osé maltraiter sa fille bien-aimée !

Cependant, Iobate a aussi pensé à se débarrasser de Bellérophon sans se salir les mains avec un crime. Il le convoque donc et lui demande une faveur, celle de tuer la Chimère, fille d’Echidna, un monstre à trois têtes qui sème la terreur dans son royaume. Le roi Iobate était certain que Bellérophon ne réussirait pas dans l’entreprise et qu’il serait plutôt tué par la Chimère (qui signifie en grec : « Chèvre »). C’était une bête féroce et indomptée que personne jusqu’alors n’avait été capable d’arrêter.

Dénouement

Mais Bellérophon avait une aide valable : le cheval ailé qu’Athéna lui avait conseillé d’emmener avec lui. C’est grâce à Pégase qu’il a pu s’élever et, après avoir visé la Chimère, il l’a transpercée d’un morceau de plomb entre ses mâchoires.

Le feu que la Chimère avait dans sa bouche a fait fondre le plomb qui a brûlé sa gorge et ses organes internes, la tuant. Le roi Iobates fut surpris dès qu’il le vit revenir victorieux, et il inventa d’autres exploits pour qu’il trouve la mort, mais Bellerophon en sortit chaque fois en véritable héros.

C’est ainsi que le souverain décida de lui montrer la lettre de son gendre et de le laisser rester à sa cour. Là, Bellérophon rencontre la fille de Iobates, en tombe amoureux et l’épouse. Quand le vieux souverain est mort, c’est lui qui a pris sa place sur le trône. La chimère et le Bellérophon sont mentionnés de manière récurrente et métaphorique dans le célèbre film d’action Mission : Impossible 2 (de 2000).

Plan du site